Paroisse Bienheureux Nicolas Barré

15 août 2016 à N.D. de Lourdes

20 Août 2016 | 11:03am

Publié par paroissesotteville

 Contrairement aux autres années, il n’y avait aucun doute cette fois : il ferait beau et l’on pouvait installer tranquillement les tentes, préparer la grotte sans hésiter, car la messe aurait bien lieu dehors. Tout était donc bien prêt lundi 15 août pour le chapelet à 10 heures. Les 460 chaises installées se sont presque toutes remplies au fur et à mesure que la méditation des mystères glorieux avançait. Des gens de toute l’agglomération mais aussi des vacanciers arrivaient, comme d’habitude.

A 10h40 commençait la messe et forcément, cette année, il fut fait mémoire du Père Hamel (ancien vicaire de la paroisse Notre-Dame de Lourdes) récemment assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray. La prière de tous s’est élargie aux intentions des familles de toutes les victimes d’attentats en France, en RDC et dans le monde, et l’on pria aussi pour les parents des assassins. L’homélie du père Aimé retint toute l’attention de l’assemblée quand il commença par nous faire rire : il allait sûrement bronzer avec ce soleil en pleine face ! Evoquant ceux qui nient l’existence de Dieu, il cita un proverbe congolais : « Il ne faut pas parler mal du crocodile tant qu’on n’a pas fini de traverser la rivière. » Mais surtout, il nous parla de notre condition de pécheurs, de l’espérance, de la foi et de l’amour. Il nous invita tous à la vigilance qui ne doit pas nous conduire à nous isoler. A la demande de Mgr Pontier, président de la Conférence des évêques de France, on pria pour la France. A la fin de la messe, les cloches sonnèrent à la volée, comme dans toutes les paroisses du pays.

Le verre de l’amitié (un excellent kir) a rassemblé ensuite tous ceux qui pouvaient rester. Et ce fut comme chaque année un moment de réels échanges : les nouveau-venus, discrets et parfois timides, font connaissance avec les plus anciens. Chacun explique comment et pourquoi il est venu à cette « belle messe », plusieurs disent ce que représente Lourdes, ou confient des souffrances, des espoirs, des projets. Certains promettent de rejoindre bientôt les bénévoles dans la paroisse, ce qui nous réjouit car on en cherche !

Enfin, environ 70 personnes inscrites sont restées pour le barbecue et beaucoup ont découvert à cette occasion la pelouse qui longe l’église. Ce fut une après-midi de partage, d’amitié, dans la simplicité et la décontraction. Une paroissienne et son fils, excellents accordéonistes, ont même fait danser les plus vaillants !

La tradition de la messe à la grotte le 15 août à Sotteville, inaugurée il y a plus de 20 ans, est désormais bien ancrée dans la paroisse ; elle s’est enrichie par la procession de la veille et par le chapelet. C’est…une très bonne tradition !

M-A. D.

Commenter cet article