21 octobre : fête du Bienheureux Nicolas Barré !

Aujourd'hui 21 octobre 2019, c'est la fête Nicolas Barré, le parton de la paroisse de Sotteville-lès-Rouen. C'est aussi la première fête depuis le 20ème anniversaire de sa béatification (7 mars 1999).
L'occasion de remettre sa vie en lumière...

Nicolas Barré est né à Amiens le 21 octobre 1621, de parents commerçants aisés, qui eurent cinq enfants dont Nicolas était l'aîné. Il fut baptisé le 17 décembre de la même année. Il fit ses études chez les Jésuites, mais à 19 ans, il entra chez les Minimes. Il y prononça ses vœux en 1641 et fut ordonné prêtre en 1645.
De 1645 à 1655, il fut professeur de théologie et de bibliothécaire au couvent de la place Royale à Paris (Place des Vosges). Sa santé se détériorant, Nicolas fut envoyé à Amiens en 1655 où il se rétablit, puis à Rouen.
Là, de 1659 à 1675, il prêcha de nombreuses missions populaires et invita jeunes gens et jeunes filles à se préoccuper avec lui de l’éducation des enfants pauvres, à se rendre totalement disponibles à leur mission éducative. À Sotteville-lès-Rouen, il fut touché par la misère et l'abandon moral dans lequel se trouvaient les enfants et les jeunes et y ouvrit une école en 1662 (sa première, qui fut aussi l'une des premières initiatives du genre en France), aidé des "Maîtresses Charitables" Marguerite Lestocq et Françoise Duval. Il fit de même à Rouen ensuite en ouvrant plusieurs écoles. En 1669, il invita ces jeunes femmes à vivre en union les unes avec les autres et à former une communauté sous le nom de «Maîtresses charitables du Saint Enfant Jésus».
Jusqu'à sa mort, survenue à Paris le 31 mai 1686, il s'est préoccupé de développer l'éducation populaire, à une époque où l'instruction était réservée à une élite. Il a été amené à conseiller Jean-Baptiste de la Salle, fondateur des Frères des Ecoles chrétiennes.
Après sa mort, le groupe de femmes qu’il a formées formera deux Instituts distincts, tous deux aujourd’hui à dimension internationale : les Sœurs de la Providence de Rouen et les Sœurs de l’Enfant Jésus Nicolas Barré à Paris.
Le début du procès en béatification de Nicolas Barré n'est intervenu qu'en 1919, car après la Révolution française, l'ordre des Minimes ne s'étant pas reconstitué en France, les archives étaient dispersées. Les documents de béatification ont été publiés en 1970, et sa cause de béatification a été officiellement introduite le 5 avril 1976, par un décret du pape Paul VI. Il fut déclaré vénérable le 21 mars 1983 par le Pape Jean Paul II. Une guérison, survenue en décembre 1989, a été reconnue en 1997, et Nicolas Barré a été béatifié à Rome, le 7 mars 1999 par le Pape Jean Paul II.
Sa fête a été fixée au 21 octobre.
À Sotteville, la nouvelle paroisse "Bienheureux Nicolas Barré" (qui regroupe les trois anciennes) a été érigée le 15 septembre 2000 et fondée liturgiquement le 28 octobre 2001.


Partager cet article

Repost0

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE

N'hésitez pas à vous exprimer (les champs "Email" et "Site web" sont facultatifs) :