Samedi Saint 2020

Mise au Tombeau (Abbaye St Wandrille)

Chers paroissiens,

Nous sommes au Samedi Saint où rien ne semble se passer après la mort de Jésus sur la croix depuis vendredi vers 15h.
En effet les choses se sont précipitées, les amis de Jésus voulaient descendre son Corps de la croix pour le déposer dans un tombeau, prêté par Joseph d’Arimathie, avant que commence le Sabbat !

Le Jour du Sabbat depuis vendredi 18h00, où personne n’a le droit d’agir, est un jour pour les juifs, réservé à Dieu et sanctionné par la Loi au 3è commandement, en Deutéronome 5, 12-15 « Observe le Sabbat comme un jour sacré, selon l’ordre du Seigneur ton Dieu … le septième Jour du repos, sabbat en l’honneur du Seigneur ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage … Tu te souviendras que le Seigneur ton Dieu t’a fait sortir d’Egypte par la force de sa main … c’est pourquoi il t’a commandé de célébrer le jour du Sabbat. »

Les chrétiens s’inspirent des juifs pour parler des jours de la semaine. Chaque jour commence la veille à 18h et finit le lendemain à 18h. - En résonance avec le récit des jours de la Création en Genèse 1 qui dit : « Il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le premier jour » ainsi de suite pour les sept jours.
Pour les premiers chrétiens qui observaient le calendrier juif, le Sabbat restant le 7è jour, est devenu le 2è jour du triduum pascal : du vendredi 18h au samedi (le 1er jour : du Jeudi 18h au vendredi, le 3è jour allant du Samedi 18h au Dimanche; le jour de la Résurrection du Seigneur, appelé aussi le 1er jour de la semaine ou 8è Jour dans les Evangiles)
Nous observons que si le 1er jour du Triduum correspond au récit de la Passion depuis la Cène: dernier jour de la vie de Jésus de Nazareth qui inspire toute notre liturgie, il en est autrement pour le 2è Jour. Ainsi ce 2è jour du Triduum, Jour du silence de Dieu est un jour sans messe, ni liturgie pour le peuple de Dieu.

Depuis l’ensevelissement du Corps de Jésus au tombeau, ce jour du Sabbat est devenu pour ses disciples, un jour de silence, de prière et d’attente de la promesse de la résurrection. Mais leur détresse leur permettaient-ils cette pleine conscience qu’il devait ressusciter le 3è Jour.
Pour nous les chrétiens, c’est le Jour où Jésus est descendu aux enfers -comme nous le confessons dans le credo- c’est-à-dire dans le séjour des morts. Jésus a rejoint tous les morts depuis Abel le fils d’Adam, retenus captifs de la mort depuis le péché.

Je vous invite à nourrir votre foi en relisant les Ecritures, pour y chercher la réponse de Dieu devant la mort de son Fils.
Le Peuple de Dieu peut s’inspirer des psaumes des offices des heures, prévus ce Samedi saint: Psaume 26, 29, 75, 4 , 15, 23, 63, Is 38, 150 avec le texte de St Matthieu 27, 55-66 ; dernière partie du récit la Passion proclamé au Jour des Rameaux. Il y est question des femmes près du tombeau ayant suivi Joseph d’Arimathie et Nicodème depuis leur démarche près de Pilate pour recueillir le Corps de Jésus. La question de la surveillance du tombeau par des gardes romains, nous situe dans la peur des grands prêtres et des pharisiens de voir s’accomplir la parole de ce Jésus: «trois jours après, je ressusciterai ». Parole d’imposteur pour eux, qui entrainerait le peuple contre les autorités religieuses et romaines.

Je vous joint la très ancienne homélie pour le grand et Saint Samedi.

Attendons ainsi que s’accomplisse aussi pour nous et en nous, la résurrection du Seigneur.

Prions :
Dieu éternel et tout puissant, dont le Fils unique est descendu aux profondeurs de la terre, d’où il est remonté glorieux: accorde à tes fidèles, ensevelis avec lui dans le baptême, d’accéder par sa résurrection à la vie éternelle. Lui qui règne pour les siècles des siècles.

Fraternellement.

Père Joseph


Partager cet article

Repost0

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE

N'hésitez pas à vous exprimer (les champs "Email" et "Site web" sont facultatifs) :