Professions de foi le 6 juin 2009


>> Voir l'album photo complet



Profession de foi des parents :
 
Un jour, nous avons aimé, de cet amour si fort et si doux qui rend la vie belle par-dessus tout. Qui rend la vie si belle que nous avons voulu vous la donner… Vous êtes nés, bouleversant nos vies de fond en comble. Et nous avons appris qu’on pouvait aimer sans limite ni condition, sans rien attendre en retour… Oui, on pouvait aimer les bébés affamés et insomniaques que vous avez été, les enfants désordonnés et chamailleurs que vous êtes encore, les adolescents boudeurs et imprévisibles que vous devenez… Nous croyons que cet Amour qui nous fait vivre, cet Amour plus grand que nous, cet Amour qui nous fait dépasser nos faiblesses humaines, nous est donné comme une source vive par Dieu notre Père. L’Amour que nous avons les uns pour les autres nous ouvre à un amour plus universel, il nous appelle à lutter contre la désespérance et la méfiance qui nous font construire des murs plutôt que des ponts. Il nous invite à poser sur nos frères un regard lucide et bienveillant, un regard qui libère et rend chacun à son humanité profonde… Il nous exhorte à lutter contre le mal qui enserre le monde de toutes parts. En nous mettant au service des autres, nous croyons que nous marchons dans les pas de Jésus-Christ, venu en notre monde pour sauver tous les hommes sans distinction ni jugement et qui, au bout de lui-même et de l’engagement, alla jusqu’à donner sa vie pour nous. Dans toutes les histoires d’Amour, il y a des crises, des passages à vide, des périodes «sans»… Notre histoire avec Dieu ne fait pas exception… Parfois la vie fait mal, les épreuves nous plongent dans le gouffre du chagrin et de la révolte. Parfois la vie s’englue dans la routine, et nous oublions de cultiver notre jardin intérieur… Nous croyons que dans la nuit du doute et du renoncement, malgré nos refus et notre indifférence, l’Esprit de Dieu veille et prend patience. Nous croyons que nos enfants seront pour nous, comme nous le sommes pour eux, des sentinelles, des repères, des aiguillons. Dans les histoires d’Amour, il y a parfois besoin de secret, d’intimité et de silence… Mais il faut aussi des rencontres et du dialogue pour tisser le fil des jours, nourrir et faire croître la relation. Nous croyons que nous avons besoin, pour faire grandir notre foi, d’échanger, de partager nos croyances et nos incroyances, de nous interroger, de nous interpeller en toute confiance et en toute liberté au sein de communautés chrétiennes vivantes, ouvertes et riches de leur diversité. Nous croyons que nos enfants sont appelés comme nous le sommes à trouver leur place et à faire entendre leur voix dans l’Eglise de demain.
 

Partager cet article

Repost0

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE

N'hésitez pas à vous exprimer (les champs "Email" et "Site web" sont facultatifs) :