Vœux de la nouvelle année 2021

Le Dimanche 10 Janvier 2021, après la messe à l'église Notre-Dame de l'Assomption, le père Joseph Jourjon a présenté ses vœux.
Voici son texte.

► VOIR TOUTES LES PHOTOS

Chers paroissiens, chers amis,

Nous sommes résolument tournés vers l’avenir en ce début d’année 2021. Nous avons presque pris l’habitude des gestes barrières sans trop oser nous en plaindre. Même si le couvre-feu rend la vie plus compliquée. Nous pensons à ceux dont la vie s’est comme arrêtée ! Des questions essentielles persistent : combien de temps encore seront écartés de leur champ de travail, les restaurants, les cinémas, les théâtres ? Combien de temps seront privés des visites de leur proche les personnes âgées en Ephad et en maison de retraite et les personnes hospitalisées. Comment vont faire tous ceux qui ont perdu leur emploi dans le commerce et les petites entreprises ? Sans parler de tous ceux qui à cause de leur pauvreté (mauvaise santé, malnutrition, … ) sont plus à risque que les autres.
Nous ne voudrions pas revivre ce que nous avons mal vécu en 2020. L’année 2020 a été séquencée en 5 périodes très différentes : un long premier confinement au printemps auquel nous n’étions pas vraiment préparés, un regain d’activités cet été sans trop de prudence, une rentrée de septembre incrédule au réveil de la pandémie, un mélange de peurs à l’automne avec un retour du terrorisme et des injustices sociales du 2è confinement, un temps de Noël qui a failli passer à côté de la joie. Les journalistes font leur travail c’est vrai mais il faut bien reconnaître que nous avons eu une overdose d’infos obsessionnelles, au bord du harcèlement.
Heureusement que France culture et souvent de RCF relèvent le niveau !
Cependant je voudrais vous dire que je ne regrette pas ces 80 jours de méditation plus intensive de l’Evangile avec vous jusqu’à la Pentecôte. Et souligner la bonne idée de l’organisation du marché de Sotteville pour la livraison à domicile. Je ne regrette pas la célébration de mariages comme de baptêmes de ceux qui n’y ont pas renoncé en acceptant un nombre très restreint d’invités. Je salue le courage des équipes funérailles qui n’ont pas arrêté d’accueillir les familles en deuil très pénalisées par le nombre restreint lors des célébrations.
Beaucoup nous ont quittés au 2è semestre à la maison saint Joseph et du Bois Petit. Je voudrais saluer particulièrement Janine Latrobe qui nous a quittés, première Sottevillaise que je connaissais depuis 1989 au temps où j’étais aumônier du lycée des Bruyères. J’ai trouvé de la joie près de ceux qui ont demandé le sacrement des malades en Juin. Nous avons vécu de très belles célébrations : au 15 Août même si nous aurions pu être plus nombreux pour la marche de la veille et la messe, à la rentrée de Septembre avec la reconnaissance des trois nouveaux serviteurs, à la messe en familles le 11 Octobre, à la Toussaint qui se présentait comme la dernière messe avant le 2è confinement, et à Noël qui a rassemblé près de 300 personnes. Avec Marie-Agnès, Marie-Christine et le père Jean de Blangermont nous avons partagé un beau moment le jour de Noël, avec nos frères et sœurs migrants à la « cité NDL » !
J’ai aimé le retour des servants d’autel depuis le temps de l’Avent. J’ai admiré la ténacité des jeunes et de leur famille pour la célébration de la confirmation à la cathédrale. Je remercie les catéchistes d’avoir accepté la reprise du catéchisme dans les églises, c’est une très bonne chose. La retraite de première communion Samedi dernier fut une réussite. Même si cela suppose une adaptation notamment pour s’entendre.
Depuis le mois de Juin, l’Equipe Pastorale s’est toujours réunie de mois en mois pour adapter le calendrier et maintenir des propositions quitte à les reporter. L’instauration du semainier depuis septembre permet de mieux apprécier la vie paroissiale au quotidien et rend plus tangible la vie fraternelle. Nous avons commencé une année Bienheureux Nicolas Barré avec des propositions pour chaque mois, avec une équipe idoine qui se réunit régulièrement ; cela permettra une nouvelle vitalité paroissiale. Merci à Jacqueline Szmiel pour les figurines qui ont jalonné le chemin d’Avent ; elles vont nous servir encore pour cette année Nicolas Barré.
En ce début d’année, je voudrais saluer quelques personnes ici : Marie-Jeanne qui a accepté de devenir l’intendante de la paroisse pour tous les achats. Marie-Agnès qui n’a jamais cessé de faire du lien entre les amis migrants et le collectif et de susciter des initiatives. Myriam Weinacker, la nouvelle secrétaire paroissiale, bienvenue à elle qui a passé le cap de ses deux mois d’essai, à raison de 6 heures par semaine. Jean Houbert très sollicité depuis six mois dans l’utilisation accrue de l’église NDA qu’il maintient toujours en ordre. Emmanuel Christain qui entre dans notre équipe de rédaction du Lien. Je salue la famille Brel qui a restauré en partie le logement du presbytère NDL afin de loger Frédéric et Navina ; les nouveaux locataires pour six mois ; ce qui est providentiel aussi pour nous.
Alors que nous serions en droit de nous plaindre des difficultés rencontrées pour la réalisation du Centre paroissial et de mon logement, je voudrais que vous preniez conscience des très grandes difficultés que vont connaître certaines paroisses de notre doyenné devant la pénurie de prêtres. Le départ des prêtres sans remplacement immédiat à SER et S Aubin-Cléon, dès février, à Oissel et Grand Couronne dès Septembre prochain. Je ne fais que mentionner aussi au passage, les interrogations des paroissiens de Grand Quevilly et de Petit Quevilly sur les nouveautés pastorales de leur paroisse. Le Doyenné Rouen-Sud a du mal à trouver ses points de repère. L’Evêque nous invite à nous réjouir des deux dernières ordinations diaconales en vue de la prêtrise, comme une lumière pour l’avenir. Il nous encourage à croire à la solidarité des diocésains devant un bilan financier 2020 plus positif que prévu même s’il y a moins de donateurs.
Notre paroisse a choisi de prendre au sérieux la proposition diocésaine sur l’encyclique Laudato Si du pape, pour faire le lien entre nos consommations et la pollution de la planète, aider à la transformation de notre manière de vivre, et vivre certaines transitions écologiques.
La prochaine Assemblée Paroissiale en a fait son thème de réflexion et d’action. Cela nous aidera à nous situer dans un contexte politique préoccupant comme au Liban, en Israël, au Mali et autres pays d’Afrique, en Chine et aussi aux USA. La nouvelle encyclique du pape « Tutti Fratelli » nous pousse à croire que l’avenir du monde est dans l’accueil d’une plus grande fraternité universelle.
Je vous souhaite une heureuse année 2021, une bonne santé et une bonne dose de courage dans votre quotidien. La grâce du Seigneur est à l’œuvre pour qui sait compter sur lui. Que sa bénédiction vienne vous combler dans ce temps d’incertitude.
Partageons le verre de l’amitié avec toutes les distances requises.

Fraternellement.

Père Joseph JOURJON


Partager cet article


ÉCRIRE UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE

N'hésitez pas à vous exprimer (les champs "Email" et "Site web" sont facultatifs) :