Sacrement des malades, le 30 mai 2021

Chers paroissiens,

Six personnes parmi vous, ont entendu la proposition du Sacrement des malades et sont venus à la messe dominicale du 30 Mai dernier. Danièle, Georges, Thérèse, Josette, Sylvie. Jeanine ne pouvant se déplacer l’a reçu chez elle le 1er Juin. Étant données les contraintes sanitaires nous n’avons pas pu préparer trop d’avance la célébration avec les personnes.
Cependant, j’ai pu leur téléphoner pour les rassurer que nous nous verrions 20 mn avant la messe. Je les ai d‘abord remercier pour leur foi, leur confiance et leur humilité devant la maladie. Ce qui est important c’est  la personne qui les accompagnait physiquement et spirituellement pendant le sacrement. Merci aussi à Fritz, Michelle, Martine, Marie-Jeanne, Christine qui ont accompagné les malades comme une présence fraternelle au nom de l’Eglise. Comme des parrains ou marraines des malades.

Dans le Nouveau Testament, la lettre de Saint Jacques 5, 13-16  précise l’état d’esprit  à propos de ce sacrement : « …L’un de vous est-il malade ? qu’il fasse appeler les anciens de l’Eglise et qu’ils prient après avoir fait sur lui une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi réconfortera le malade …»
Après avoir invoqué la miséricorde du Seigneur et imposé les mains dans le silence sur chacun des malades, j’ai demandé à l’Assemblée de prier l’Esprit Saint.
Puis avec l’huile sainte réservée aux malades que l’Evêque bénit à la messe chrismale, je me suis approché de chaque malade et ai fait une onction d’huile sur leur front  avec cette parole « Par cette onction sainte, que le Seigneur en  sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Amen »  Et puis une onction d’huile aux creux de leurs mains avec cette parole : « Ainsi vous ayant libéré de tous vos péchés, qu’il vous  sauve et vous relève. Amen. ».
L’assemblée a continué de prier pour eux, pour le personnel soignant, les chercheurs, pour les intentions particulières de chaque malade et pour tous les malades.
Ils ont communié au pain de Dieu qui réconforte.
C’est la seconde fois – la première fois c’était en Juin 2020 - que nous donnons le sacrement des malades en paroisse dans cette période de pandémie. C’est très important de signifier aux yeux de tous comment l’Eglise à la suite du Seigneur, prend soin de ceux qui portent dans leur corps ou leur âme une souffrance.
Le sacrement permet de vivre la maladie dans la foi, l’espérance et la charité. Le Sacrement des malades nous oriente tous vers Notre Seigneur venu réconforter, apaiser, transformer le cœur des malades. Afin que la maladie ne soit pas un obstacle à leur vie de foi mais soit l’occasion de prier davantage le Seigneur et de lui rendre grâce pour son salut. Le Sacrement nous fait entrer dans l’espérance de la résurrection.

Je souhaite à tous de ne jamais se priver d’un tel sacrement, un recours dans la foi. Il est une lumière jetée sur les zones d’ombre de nos vies.

Que vous bénisse et vous garde.

Fraternellement.

Père Joseph JOURJON

► VOIR L'ALBUM PHOTO


Partager cet article


ÉCRIRE UN COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE

N'hésitez pas à vous exprimer (les champs "Email" et "Site web" sont facultatifs) :